Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 14:10

A l’occasion de la prochaine journée paroissiale des familles à Ste Thérèse, Père Auguste a écrit l’article ci-après montrant combien la famille est importante :

Notre Paroisse célèbre le dimanche 7 juin 2015 une « journée paroissiale des familles ». C’est l’occasion pour nous de prier et de confier au Seigneur toutes nos familles afin qu’il les protège. Nous sommes tous invités à partager ce moment fraternel de prière et de convivialité.

Nous prions pour les familles parce qu’il existe une réelle menace de destruction et c’est donc une urgence. C’est le constat de beaucoup d’entre nous et le Pape François a dit à ce sujet : « la famille et le couple sont en danger, il est temps de regarder la société en face, faire les constats qui s’imposent et rendre à cette belle institution, cellule de base de toute société, sa vraie valeur ». Il a ajouté que « La famille est importante, elle est nécessaire pour la survie de l’humanité. S’il n’y a pas de famille, la survie culturelle de l’humanité est en danger. Que cela nous plaise ou non, la famille est la base ». (Rio de Janeiro, juillet 2013)

Et si nous regardons la famille en face, nous verrons la réalité de sa beauté ainsi que la réalité de ses drames et de ses souffrances.

D’abord reconnaissons qu’en l’espace de quelques décennies, le modèle traditionnel de la famille a été bouleversé et remis en cause. Nous constatons que le nombre des mariages diminue, celui des séparations et divorces augmente et l’union libre semble prendre le pas.

Ensuite rappelons-nous que la famille est d’abord le lieu où sont partagés des valeurs et des biens humains fondamentaux.

Elle est l’un des tous premiers lieux de dévouement, de fidélité aux liens sur une longue durée, de service de la vie dans toutes ses dimensions, y compris les plus humbles, d’une intimité et d’un amour sans équivalents, somme toute le lieu de la vie la plus incarnée. Elle est également une source de solidarité lors des coups durs de l’existence.

Lieu des plus grandes joies et des plus grandes souffrances : joie des naissances, des repas partagés, des retrouvailles, des anniversaires, joie de voir grandir les enfants, de les voir revenir, d’accueillir enfants et petits-enfants ; elle est aussi il faut bien le dire le lieu des plus grandes souffrances : là où la maladie ou la mort ont le plus de résonances. Lieu des mésententes, des brouilles, des fâcheries, des ruptures. Elle peut être aussi une prison, par des relations possessives ou étouffantes. Les liens familiaux peuvent malheureusement être enfin marqués du sceau de la violence : mauvais traitements, abus sexuels voire crimes de sang (2).

Aujourd’hui, la véritable urgence pour nous est donc de redécouvrir la beauté de l’appel de Dieu sur les familles et particulièrement sur la vie conjugale. Et chacun de nous est invité à faire ce qui est en son pouvoir pour rendre à l’institution « famille » sa vraie valeur.

Père Auguste MOANDA

____________________________________

  1. Cfr C. BURGUN, La famille, c’est sacré, Ed. Artège, 2015

  2. Cfr J. VALLUIS, Méditation sur « La famille, gage d’avenir »

Partager cet article

Repost 0

commentaires