Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Agenda

Messes dominicales : Samedi 18h30 Eglise Ste Thérèse

Dimanche 9h15 Eglise St Etienne et 10h45 Eglise Ste Thérèse (voir du 22/2 au 8/3)

Messes dominicales : Sam 18h30 Eglise Ste Thérèse
(hors spécificités *) Dim 9h15 Eglise St Etienne et 10h45 Eglise Ste Thérèse.

Messes en semaine :
Mardi : 9h Eglise St Etienne 18h30 Eglise Ste Thérèse
Mercredi : 8h30 Eglise Ste Thérèse et 9h Eglise St Etienne
Jeudi : 8h30 Eglise Ste Thérèse et 9h Eglise St Etienne
Vendredi : 8h30 Eglise Ste Thérèse et 9h Eglise St Etienne

Permanences aux presbytères :
1 Rue Guynemer (Madrillet) :

Mercredi de 17h30 à 19h (M le Curé, sans RV),
Jeudi de 14h à 18h, et Samedi de 10h00 à 11h30

28 Rue Lazare Carnot (Centre) :

Vendredi de 16h30 à 18h00 et Samedi de 9h30 à 11h.

Mardi 2 février : Clôture de l’année de la vie consacrée : à 16h, rencontre des personnes consacrées à l’archevêché, et à 18h, messe à la cathédrale avec tous les paroissiens du diocèse qui pourront se joindre.

Samedi 6 : Rencontre des parents et enfants du catéchisme, des catéchistes, et des paroissiens à 17h15 à Ste Thérèse.
Dimanche 7 : Le sacrement des malades sera proposé pendant la messe de 10h45 à l’église Ste Thérèse (voir article page 3).
Mercredi 10 : Entrée en Carême, messe des Cendres à 19h à St Etienne avec étapes de baptême.  
Jeudi 11 : Réunion du MCR équipe de Ste Thérèse à 14h30 au presbytère.
Vendredi 12 : Réunion du MCR équipe du Centre à 14h15, 28 rue Lazare Carnot.
Dimanche 14 : Le sacrement des malades sera proposé pendant la messe de 9h15 à l’église St Etienne.
Dimanche 14 : L’après-midi, appel décisif des catéchumènes à la cathédrale à 17h.    
Lundi 15 – Vendredi 19 : Trampoline. Le vendredi 19 à partir de 15h, les parents sont invités à voir le déroulement de la semaine en images, salle St Georges.
Mardi 16 : Messe à la maison de retraite Pro BTP à 15h00.
Samedi 20 – Dimanche 21 : W-E des collégiens et des lycéens à l’abbaye du Bec-Hellouin, départ 9h du Madrillet.
Vendredi 26 : Messe à l’EHPAD Michel Grandpierre à 11h.

Samedi 27 : Pas de messe à 18h30, mais maintien de « Goûter la Parole » (partage de l’Evangile du dimanche), de 17h30 à 18h15 à Ste Thérèse.

Dimanche 28 février : Messe unique à 10h00 à Ste Thérèse, suivie à 11h00 d’une Assemblée Générale des paroissiens pour la mise en place des orientations diocésaines, lesquelles seront exposées au préalable à toutes les messes des 13/14 et des 20/21 février.
Date à réserver après février :

Samedi 12 Mars après-midi : Dans le cadre du jubilé de la Miséricorde, pèlerinage dans Rouen à 15h depuis l’église St Godard : marche en direction de la cathédrale, avec messe à 18h (consulter les affiches).

Carême et jubilé de la miséricorde :

Lettre Paroissiale 02 - Février 2016

Chaque Carême commence par le rite austère et significatif de l'imposition des Cendres. Le prêtre en nous marquant le front de ces cendres dit l’une de deux formules : « Souvenez-vous que vous êtes poussière et que vous retournerez en poussière » ou « Convertissez-vous et croyez à l’évangile ».
Au moment où nous entreprenons le chemin du Carême, ces formules donnent le ton de ce que nous allons vivre. Carême est fait d'écoute de la Parole de Dieu, de prière et de pénitence. Il s'agit de quarante jours au cours desquels la liturgie nous aidera à revivre les étapes principales du mystère du salut. Quarante jours pour nous préparer à célébrer le mystère de la mort et de la Résurrection du Christ.
A la demande du pape François, nous célébrons cette année le jubilé de la miséricorde afin que chacun fasse « l’expérience de l’amour de Dieu qui console, pardonne, et donne l’espérance ». Le pape a voulu ce jubilé pour que nous puissions éprouver fortement en nous la joie d’avoir été retrouvés par Jésus, qui comme Bon Pasteur est venu nous chercher parce que nous nous étions perdus. Une Année jubilaire pour être touchés par le Seigneur Jésus et transformés par sa miséricorde, pour devenir nous aussi témoins de miséricorde : « Soyez miséricordieux comme votre Père » (cf. Luc 6, 36).
La période de Carême est le temps fort de cette année jubilaire de la miséricorde. Elle sera pleinement vécue dans notre Paroisse si nous savons accueillir la miséricorde de Dieu, seul point de départ possible d’une vie meilleure, et si nous en tirons les conséquences en nous ouvrant à la miséricorde envers nos frères et sœurs. La miséricorde envers nos frères et sœurs comporte deux grands axes :
- pardonner aux autres leurs torts comme Dieu nous a pardonnés ;
- accomplir des « actes de miséricorde », c’est-à-dire des actes qui prouvent que, à l’image de Dieu, nous avons, nous aussi, un cœur sensible à la misère des autres.
Père Auguste

 

Onction des malades : sacrement du réconfort :

Lettre Paroissiale 02 - Février 2016

Pendant sa vie terrestre, Jésus a toujours manifesté une prédilection pour les malades. Face à eux, il est préoccupé, non d’expliquer la maladie mais de manifester l’amour de Dieu. En guérissant certains malades, Jésus fait donc apparaître la compassion de Dieu pour les hommes et les femmes qui souffrent. Lorsqu’il retourne près du Père, il ne les abandonne pas. Il les confie à la communauté chrétienne, pour qu’elle en prenne soin. Il vient à eux dans ses sacrements, particulièrement l’Eucharistie et la Réconciliation. Á ceux qui sont atteints d’une maladie grave, il offre le sacrement du réconfort, celui de l’Onction des malades.

L’Onction des malades est l’un des sept sacrements de l’Eglise, institué par le Christ (Marc 6, 13) et promulgué par l’apôtre Jacques qui nous dit : « Si l’un de vous est malade, qu’il appelle ceux qui exercent dans l’Église la fonction d’anciens ; ils prieront pour lui, après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade ; le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon » (Jacques 5, 14 15).

Nous administrons ce sacrement pour donner un réconfort dans la souffrance et un soutien dans l’épreuve. Ce sacrement donne la Paix et apporte la guérison de l’âme et parfois du corps si telle est la volonté du Seigneur.

Nous célébrerons le sacrement de l’Onction des malades pour les chrétiens qui sont gravement éprouvés par la maladie le dimanche 07 février 2016 à la messe de 10h45 en l’Eglise Sainte Thérèse et le dimanche 14 février 2016 à la messe de 9h15 en l’Eglise saint Etienne.

Ceux qui ont des difficultés pour venir à l’Eglise et qui souhaitent recevoir l’onction des malades, peuvent simplement m’envoyer un message et j’irai vers eux pour célébrer ce sacrement.

Père Auguste

Echos de la rencontre paroissiale sur l’écologie le 24 janvier :

Après avoir vu quelques clichés de la situation de notre planète, et entendu les recommandations du pape François, les participants, une petite trentaine, étaient intéressés dans leurs réponses au quizz, et par leurs propositions pendant le débat, à contribuer à une démarche d’écologie là où nous sommes.

Il reste à en transformer quelques idées, y compris pour notre paroisse, en cherchant par exemple à diminuer le nombre de photocopies, et à créer un atelier nature et jardinage en carrés : nous avons l’espace, la récupération d’eau,….. A suivre !

Alain

Suite au sondage de décembre sur votre Lettre paroissiale,

Elle continuera à paraître gratuitement, vous permettant d’en prendre pour vos proches. Il est toujours possible de la demander par mel. Un grand merci à celles et ceux qui ont répondu favorablement à la sollicitation des 23-24 Janvier : 248 € pourront ainsi être affectés aux tirages en 2016.

La Lettre inclura désormais les « Baptêmes, Mariages, Obsèques » chaque mois, et davantage de témoignages des paroissiens. Le petit format sera utilisé en priorité, et le grand format parfois, selon le contenu, pour éviter un intercalaire. 

L’équipe Communication

Un témoignage sur la paix (lu à la veillée de Noël) :

Pour nous deux, la Paix, c'est se dire encore, malgré nos cheveux blancs, que l'on s'aime.

Savoir reconnaître parfois, en toute simplicité, que l'on a fait erreur, que l'on a eu tort dans telle ou telle circonstance.

Se dire, avec humour, que la manie ou l'habitude de l'autre, qui nous agace dans la vie de tous les jours, et qui n'a pas grande importance, ne disparaîtra pas maintenant, et qu'elle fait partie de la vie à deux.

La Paix, quand on a des enfants, c'est essayer de ne pas créer de jalousie, et expliquer le pourquoi d'une différence de traitement à l'égard de l'un ou l'autre. Devenus adultes, quand ils ont leur propre foyer, c'est les réunir de temps à autre, dans la joie, en accueillant les beaux-enfants comme les nôtres. Avec les autres membres de la famille, quelquefois en conflit, c'est rester à l'écoute, savoir se taire ou donner un avis sans mettre de l'huile sur le feu.

Dans la paroisse, c'est comme en famille.

 La Paix, dans le quartier, c'est rendre service, écouter, ne pas juger. Dans le bus ou le métro, être respectueux de ceux que l'on y côtoie. Remercier avec un sourire quand on nous offre une place, s'excuser quand on bouscule quelqu'un, et excuser gentiment quand on est bousculé.

Dans les discussions, se réjouir des bonnes nouvelles, des initiatives pour le bien de tous, au lieu de se lamenter seulement sur ce qui ne va pas. Compatir aux difficultés des autres.

La Paix dans le monde, on se demande quoi faire. Sinon aider les associations ou les groupements qui agissent pour le bien-être des démunis, des réfugiés, qui permettent aussi, par exemple à des africains, de cultiver leurs terres pour en vivre et rester au pays.

Prier pour la Paix. Pas de Paix sans amour. On ne peut donner la Paix que si l'on est soi-même en paix.

Dieu donne la Paix à ceux qu'Il aime.

Janine et Guy

Carnet paroissial (du 1er au 24 janvier 2016)

Nous ont quittés : M Pascal LENOEL, M Jehan HENON, M André OGEZ, Mme Francine LE DUC, Mme Françoise LANGLOIS, M Gilbert GUERARD, Mme Solange GUILLOUF, M Régis GODART, Mme Claudine MARTESI, M Lucien SOYEZ, M Yves PATRY, M Antonio BARTOLOTTA, M Georges AUTIN, Mme Geneviève DROUES.

Partager cette page

Repost 0
Published by